Hébergement

Chaque propriétaire de chevaux choisit la forme d’hébergement la plus appropriée en fonction des besoins de ses chevaux et de leur utilisation. On distingue différents systèmes, qui présentent chacun des avantages et des inconvénients. Lors du choix d’une forme d’hébergement adaptée au bien-être animal, il faut tenir compte de la charge de travail quotidienne et des frais d’exploitation.

En liberté, les chevaux vivent en troupeaux, organisés selon une hiérarchie clairement établie. Les interactions entre les chevaux sont constantes. Cette caractéristique doit être prise en compte lors de l’hébergement ! Un cheval doit impérativement être en contact avec d’autres chevaux. Dans le cas contraire, il risquerait de développer des troubles du comportement ou des problèmes de santé. L’être humain met à profit ce comportement social très marqué pour interagir avec les chevaux.

Hébergement en groupe ou individuel pour les chevaux de travail ?

Le choix du mode d’hébergement – en groupe ou individuel – est laissé à l’appréciation du propriétaire. Si le risque de blessure est plus élevé en groupe, cette forme d’hébergement se rapproche toutefois davantage du comportement naturel. En cas d’hébergement individuel, les chevaux doivent toujours être en mesure de communiquer avec des congénères grâce à leurs sens (ouïe, odorat et vue).

Lignes directrices pour l’hébergement de chevaux

Différents groupements ont établi des lignes directrices concernant l’hébergement de chevaux :

Une forme d’hébergement adaptée et conforme au bien-être animal est la condition sine qua non pour des chevaux sains, équilibrés, plus résistants et moins sensibles aux maladies. En résumé, un hébergement adapté bénéficiera tant au cheval qu’à son propriétaire.

Vous vous intéressez aux différentes formes d’élevage ? Nous en parlons régulièrement dans nos billets.